A PROPOS LE LOTUS BLANC CONTACT English Flag Jap Flag French Flag

CENTRE CULTUREL BOUDDHISTE
JODO-SHINSHU HARRY PIEPER

CENTRE CULTUREL BOUDDHISTE
JODO-SHINSHU HARRY PIEPER


Brochure #11 au format PDF 246 ko


Image Roue6b

Le Diamant de la
Parfaite Sagesse

Feuille du Centre Culturel Bouddhiste Jôdo-Shinsû Harry Pieper de Montpreveyres, CP 29, 1018 Lausanne.


Lorsque la porte s’est ouverte et que le dépôt a été transmis intégralement, quel besoin de frapper à nouveau à la porte ? Aux jours sombres de l’imposition progressive de prises en charge « infra-transhumanistes » telles que la récolte systématique (1) d’organes sur les cadavres à des fins de transplantation (de bénéfices financiers et de démoralisation publique, surtout (2)), entre autres exemples de sinistres présages, qu’en est-il du souvenir des directives que les Révérends Harry Pieper et Jean Eracle,les pionniers de la Véritable École de la Terre-Pure du Bouddhisme en Europe, transmirent à notre communauté ?


La Véritable École de la Terre Pure du Bouddhisme (jap. Jôdo-Shinshû) enseigne qu’à l’Époque de la Décadence de la Loi, qui débuta il y a presque 1000 ans, l’homme n’est plus capable de se fonder sur son pouvoir personnel (qui est foncièrement limité) pour atteindre le Suprême Éveil spirituel (qui transcende toutes limites) (3).

À cette époque, seul le Pouvoir Autre du Bouddha Amida (un pouvoir que ce Bouddha transfère à tous les êtres au moyen de son Nom) est à même de libérer spirituellement l’homme de ses limites foncières.

C’est pourquoi, le Bouddhisme Véritable (jap. Shin) propose aux hommes de cette époque de décadence spirituelle d’atteindre le but de la Voie au travers de la Naissance dans la Terre Pure du Bouddha Amida (une Terre Pure que ce Bouddha orna au cours de sa longue carrière de Bodhisattwa ; une carrière qui le mena par ses mérites à Réaliser le Suprême Éveil ; Amida transférant dès-lors ses mérites et sa Réalisation au moyen de son Nom à tous les êtres qui, par le fait-même, Naissent dans sa Terre Pure où ils obtiennent subitement le Suprême Éveil).

Il leur suffit pour cela de Penser au Bouddha Amida et Dire son Nom (jap. : Nembutsu), ne serait-ce même qu’une seule fois (la prononciation du Nom du Bouddha Amida par une personne ne fait qu’un, ultimement, avec le transfert à cette personne des mérites et de la Réalisation du Bouddha Amida au moyen de son Nom, une personne qui obtient ainsi spontanément le Coeur Sincère de Foi Sereine Désirant la Naissance dans la Terre Pure).

La Pensée au Bouddha Amida et Diction de son Nom se prononce Namo Amida Butsu ! ce qui signifie : je m’en remets dans le Bouddha de Lumière-Infinie et de Vie-Infinie ! Cette pratique n’est autre que la pratique facile du Bouddhisme, la pratique d’un Bouddhisme pour tous, selon la belle formule du Révérend Jean Eracle – une formule dont il fit le titre d’un de ses ouvrages.

Le Révérend Jean Eracle, un ancien chanoine de Saint Augustin de l’Abbaye de Saint Maurice devenu le pionnier suisse de la Véritable École de la Terre-Pure, possédait, outre la grande sagesse du Nembutsu en son cœur, une vaste érudition qu’il mettait à profit en étudiant, entre autres sujets, les causes de la débâcle des valeurs qui mine la société contemporaine, une société qu’il scrutait à la lumière des enseignements du Saint Homme Shinran ayant trait à l’Époque de la Décadence de la Loi (jap. Mappô Jidai ) (4).

À ce propos, je me souviens d’un échange que nous eûmes, le Révérend Eracle et moi, au sujet d’un proche troublé à la lecture de René Guénon, l’auteur de La crise du monde moderne, entre autres ouvrages, un échange qui se conclu sur ces paroles du « Vénérable », comme nous aimions à l’appeler, non sans humour : « Initiation et réalisation spirituelle est peut-être ce que Guénon a écrit de meilleur, mais c’est le reflet d’une époque ! »


1 2 3 4 5 6